Le SSP interpelle le conseil d'Etat

Covid-19 - Le SSP interpelle le Conseil d'Etat et demande des directives claires sur les mesures de protection de la santé du personnel, ainsi que sur le matériel à mettre à disposition.

Le SSP-région Fribourg est continuellement sollicité par du personnel travaillant dans les accueils extrascolaires, les crèches, les institutions sociales et les EMS, qui constate que les mesures de protection de leur santé ne sont pas adéquates au vu de la gravité de la situation.

Le SSP constate que certains employeurs ne mettent pas de désinfectant à disposition du personnel. Les mesures préconisées par les directives étatiques ne mentionnent d'ailleurs ni désinfectant, ni masques, ni gants, alors que ces personnes sont au contact quotidien de bénéficiaires, qui ne peuvent pas toujours respecter des distances de sécurité. Si des mesures de protection de sont pas prises dans ces secteurs essentiels, alors le Covid-19 continuera de se propager.

Le SSP-région Fribourg demande également que:

  • Le personnel qualité d'indispensable, et qui n'a pas d'autre solution de garde que celle fournie par les structures d'accueil, puisse bénéficier de la gratuité des services de garde.
  • Le personnel présentant des symptômes respiratoires ne doivent pas se rendre au travail.
  • Le personnel de accueils extrascolaires soit clairement mentionné comme étant du personnel essentiel pouvant bénéficier d'une solution de garde.
  • Le personnel qui fait face à une réduction de son activité puisse continuer à recevoir son salaire dans son intégralité (les RHT octroient le 80% du salaire)
  • L'accès au chômage partiel, garantissant le 100% du salaire, soit étendu aux employé.e.s ayant un contrat de durée déterminée, aux apprenti.e.s et au personnel auxiliaire. Ces catégories sont très représentée dans les secteurs de l'accueil et risquent d'être fortement impacté.e.s.
  • Les femmes enceintes soit considérées comme "personnes à risque", comme c'est le cas en France
Downloads
19.03.2020 Lettre au Conseil d'Etat 19.03.20 PDF (176 kB)