Crèche HFR: la responsable ne sera pas licenciée!

de: Gaétan Zurkinden

La mobilisation a porté ses fruits: la Direction de l'HFR a annoncé, ce matin, que l'enquête administrative ouverte à l'encontre de la Directrice de la crèche était close, et que cette dernière ne verrait pas son contrat de travail résilié. C'est une victoire syndicale importante: de fait, il s'agit de la reconnaissance du droit de grève à l'Etat de Fribourg !

La responsable de la crèche de l’HFR ne verra pas son contrat de travail résilié suite à sa participation à la journée de grève du mardi 31 mars.
Cette décision de la Direction de l’HFR est le fruit de la forte mobilisation qui a suivi l’ouverture de la procédure administrative contre la responsable de la crèche : manifestation du 5 mai, large soutien au sein du personnel de l’HFR et de la fonction publique, appel de parlementaires fédéraux etc.
La décision de ne pas licencier la responsable de la crèche constitue une victoire syndicale importante, pour l’ensemble de la fonction publique et parapublique fribourgeoise. En effet, c’est le droit de faire grève qui était en jeu : le Conseil d’Etat avait ouvertement jugé la grève du 31 mars comme étant illicite ; l’ouverture de la procédure contre la responsable de la crèche était uniquement motivée par l’article 68 de la Loi sur le personnel de l’Etat de Fribourg (LPers), qui interdit de faire grève ou d’inciter à faire grève.
En indiquant, dans sa décision, que « Sa participation personnelle à la grève n’a en aucune manière influencé cette décision », la Direction de l’HFR – et, par son intermédiaire, le Conseil d’Etat – reconnaissent explicitement le droit de faire grève.
Il s’agit, à présent, de modifier l’article 68 LPers. Le SSP région Fribourg va demander au Conseil d’Etat d’entamer des discussions à ce sujet au plus vite.