La grève se poursuit - Manifestation de soutien le samedi 14 mars, 14h00

de: Gaétan Zurkinden

Face au refus du Conseil d'Etat d'entrer en négociations sur leurs revendications, le personnel en grève de la Buanderie de Marsens a décidé de poursuivre le mouvement de grève jusqu'au lundi 16 mars. Une manifestation de soutien aura lieu le samedi 14 mars, 14h00 (départ: Esplanade de l'Ancienne Gare).

Le Conseil d’Etat fribourgeois maintient sa position: il refuse d’envisager le reclassement du personnel de la buanderie de Marsens à un poste équivalent au sein de l’Etat de Fribourg, bafouant ainsi les dispositions légales en vigueur (Loi sur le personnel), qui prévoient le principe du transfert en cas de suppression de poste.
Le personnel, en grève depuis vendredi dernier, a ainsi décidé de poursuivre son mouvement de lutte. La grève continue donc, les machines vont demeurer à l’arrêt sur le site de Marsens.

Ce choix s’impose. En effet, la proposition du Conseil d’Etat, loin d’être sociale, contrairement à ce que prétend Mme Anne-Claude Demierre, aurait de graves conséquences. Le transfert du personnel de la buanderie de Marsens aux Blanchisseries Générales SA (LBG) se traduirait par une dégradation inacceptable de ses conditions de vie. Les salaires chez LBG sont en effet nettement plus bas que ceux qu’ils et elles touchent à l’heure actuelle. Le salaire minimum chez LBG est ainsi de 3300 francs brut pour un employé non qualifié, de 3460 francs brut pour un employé semi-qualifié et de 3550 francs brut pour un responsable d’équipe. Pour une partie du personnel de la buanderie de Marsens, les pertes risquent d’être de plus de 1000 francs par mois! De plus, les conditions de travail seraient aussi fortement dégradées: hausse de la durée du travail, diminution du droit aux vacances, péjoration des conditions de retraite, etc.

Suite au succès du rassemblement de ce jour devant la Chancellerie d’Etat, qui a réuni une centaine de personnes, le Syndicat des services publics (SSP) – Région Fribourg a par ailleurs décidé d’appeler à une manifestation visant à permettre à la population d’exprimer son soutien à l’égard des grévistes et à accroître la pression sur le Conseil d’Etat pour qu’il accepte – enfin! – le principe du transfert du personnel de la buanderie de Marsens à un poste équivalent à l’Etat. Cette manifestation aura lieu samedi prochain, le 14 mars, à 14 h (lieu du rendez-vous: Esplanade de l’Ancienne Gare à Fribourg).

Enfin, nous vous informons du fait qu’un certain nombre de syndicalistes de Suisse romande, tant d’Unia que du SSP, ont interpellé Pierre-Yves Maillard afin qu’il intervienne, en tant que président du Conseil d’Etat vaudois, représentant l’actionnaire principal de LBG, auprès de la direction de LBG pour qu’elle cesse de reprendre les mandats de la buanderie de Marsens. Il s’agit là, rappelons-le, de la manoeuvre décidée, le week-end dernier, par la direction du Réseau fribourgeois de santé mentale (RFSM) pour essayer de briser le mouvement de grève. Il est temps que de tels agissements antidémocratiques cessent!

Cette News au format PDF