Succès de la mobilisation du personnel à l'Hôpital intercantonal de la Broye

Photo Eric Roset

de: Catherine Friedli et Vanessa Monney, secrétaires syndicales SSP Fribourg et Vaud

Une centaine d’employés se sont rassemblés ce 12 juillet devant l’hôpital de Payerne et une soixantaine devant celui d’Estavayer pour donner un carton rouge à la direction et au Conseil d’Etablissement qui refusent depuis des mois de négocier et d’améliorer les conditions de travail du personnel du HIB. Le personnel porte également pour la journée un autocollant carton rouge : « Personnel fâché, négocions une CCT » en guise de protestation.

Le personnel revendique un protocole d’accord sur les points suivants:

  • Le HIB applique par analogie la convention collective de travail (CCT) «Santé vaudoise» immédiatement, avec effet rétroactif au premier juillet 2017.
  • Le HIB s’engage à appliquer dans les six mois les conditions de la CCT Rennaz, dès que cette dernière sera finalisée et applicable sur le territoire vaudois.
  • Durant ce laps de temps, le HIB respecte ses engagements et négocie avec les représentants du personnel et les syndicats des points tels que la retraite anticipée et les congés paternité/maternité ainsi que d’autres mesures qui n’engagent pas financièrement l’hôpital tels que les aménagements du temps de travail.

Pour le HIB, la CCT San est une finalité, alors que pour les syndicats et le personnel, elle représente une étape vers l’amélioration des conditions de travail. En effet, le Conseil d’Etat vaudois a annoncé qu’à terme les conditions de la CCT Rennaz s’appliqueraient à tout le personnel hospitalier vaudois.

De son côté, le HIB refuse tout dialogue avec le personnel et les syndicats sur la question de l’amélioration des conditions de travail. Notre dernière entrevue remonte à juin 2016.

En l’état, les syndicats s’opposent à l’entrée formelle du HIB à la CCT San, tant que des négociations n’auront pas lieu et qu’un protocole d’accord n’aura pas été signé. Il est faux de dire que les syndicats retardent l’amélioration des conditions de travail au HIB, car, comme nous le demandons depuis plus d’une année, le HIB peut, s’il le souhaite, appliquer la CCT San par analogie. Il n’y a pas besoin de rejoindre formellement une CCT pour en appliquer les conditions.

Lors de la mobilisation, qui a remporté un grand succès, le personnel a pu compter sur le soutien des députés PS Rose-Marie Rodriguez pour Fribourg, et Daniel Trolliet pour Vaud. Le personnel est déterminé à mener son combat jusqu’au bout.

Cette News au format PDF

Galerie: Mobilisation HIB, 12 juillet 2017 - Payerne (photos Eric Roset) et Estavayer (photos SSP)