Budget 2018 – Déficit de 21 millions de francs à l’HFR

Photo: Eric Roset

de: Gaétan Zurkinden

Le déficit prévu au budget 2018 de l’Hôpital fribourgeois (HFR) aura des conséquences graves pour le personnel et les patients. Le SSP – Fribourg appelle le Conseil d’Etat à octroyer les moyens financiers nécessaires pour garantir des soins de qualité.

Le SSP – région Fribourg a pris connaissance avec grande inquiétude du déficit de 21,3 millions de francs prévu au budget 2018 de l’Hôpital fribourgeois (HFR).

Ce déficit important aura des conséquences graves pour le personnel et les patients. Le Conseil d’administration a, ainsi, décidé un blocage dans la création de nouveaux postes de travail, pourtant indispensables au bon fonctionnement de l’HFR. Soins, administration, intendance, service hôtelier, informatique : dans tous ces secteurs, le personnel travaille souvent à la limite de l’asphyxie, en raison de l’augmentation régulière de l’activité hospitalière et des mesures d’économies prises au cours des dernières années.

Plus grave encore, depuis le début de l’année 2018, les absences pour cause de maladie, maternité, voire même les démissions et départs à la retraite ne sont plus remplacés, accentuant ainsi la charge de travail et le manque de personnel. Il n’est plus possible de continuer ainsi !

Pour notre syndicat, le Conseil d’Etat est le principal responsable de cette situation. Depuis plusieurs années, il diminue régulièrement sa contribution financière à l’HFR (de l’ordre de 5 millions de francs par an). Le SSP – région Fribourg partage ainsi totalement l’avis de la Direction de l’HFR et du Conseil d’administration, selon lesquels les prestations d’intérêt général (PIG) sont insuffisamment rémunérées.

Nous ne comprenons pas l’attitude du Conseil d’Etat qui, il y a une semaine, obligeait le Conseil d’administration de l’HFR à signer le mandat de prestation qui le lie à l’Etat, tout en refusant de lui allouer le moindre franc supplémentaire. Quel est le but du gouvernement ? Mettre à genoux l’HFR ? Le Conseil d’Etat devrait, peut-être, se rappeler que la santé publique devrait être une des priorités de l’Etat de Fribourg. Comment peut-on comprendre qu’un demi-milliard de francs va être consacré à la construction de nouvelles routes, tandis que les cordons de la bourse restent désespérément fermés pour l’hôpital public ?

Le SSP – région Fribourg appelle le Conseil d’Etat à cesser de mettre sous pression l’HFR et le personnel qui y travaille, et à octroyer les moyens financiers nécessaires pour garantir des prestations de soins de qualité à la population.

Cette News au format PDF