Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat de Fribourg: des baisses de rentes inacceptables !

de: Gaétan Zurkinden

Le Comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l’Etat de Fribourg (CPPEF), accompagné d’une délégation du Conseil d’Etat, a présenté ce matin aux organisations du personnel son projet de révision de la Loi sur la CPPEF.

Les propositions faites sont proprement inadmissibles :

  • La perte moyenne de rente sera de 21,5% pour les assurés actifs. Elle pourra même aller jusqu’à 40% pour certains salariés ! Pour un employé de l’Etat de Fribourg dont la rente projetée est de 3'500 francs par mois, la perte moyenne sera de 700 francs par mois.
  • Même avec les mesures transitoires et compensatoires – qui ne concernent que les assurés âgés de 50 ans et plus – la perte moyenne de rente se situera entre 15,5% et 16,6% !

Les propositions du Comité de la CPPEF se fondent sur une pension de retraite projetée à 64 ans.Or, le personnel de l’Etat de Fribourg peut, actuellement, prendre sa retraite sans diminution actuarielle à 60 ans. Les mesures proposées aboutissent donc également à une augmentation de l’âge de la retraite de 4 ans.

Une santé financière éclatante !
Même dans une Caisse de prévoyance dont la situation financière est désastreuse, il est rare d’observer des diminutions de prestations aussi brutales. Or, force est de constater que la CPPEF a une situation financière qui est éclatante :

  • Au 31 décembre 2017, le taux de couverture de la CPPEF est de 79,3%. L’objectif de 80% de taux de couverture exigé par la législation fédérale au 1 er janvier 2052 est donc atteint avec 35 ans d’avance !
  • Les rendements moyens de la CPPEF sont excellents : en 2017, la performance de la CPPEF (rendement) a été de 14,6% ; sur les 13 dernières années, le rendement moyen a été supérieur à 4% ; sur les 10 dernières années, le rendement moyen est de 3,6%, incluant la très mauvaise année 2008, qui avait vu les rendements plonger à -8%.

La diminution du taux technique de 3,25% à 2,25%, qui fait plonger le taux de couverture de la CPPEF, ne se justifie donc pas. Rappelons que le taux de couverture moyen appliqué en 2016 par les institutions de droit public romandes fonctionnant selon la primauté des prestations est de 2,74%.

Le SSP – région Fribourg rejette donc en bloc les propositions faites par le Comité de la Caisse, appuyé par le Conseil d’Etat. En l’état, nous estimons que le changement de primauté ne se justifie pas. Notre syndicat discutera de propositions alternatives lors de son Assemblée générale, qui se tiendra le mardi 26 juin. Il se prononcera également sur la mobilisation à mettre en place pour défendre les conditions de retraite des salariés de l’Etat de Fribourg.

Cette News au format PDF