Commune de Marly: une pétition contre la dégradation des conditions de travail et de salaire

de: Virginie Burri

A la fin de l’été, le Conseil communal de Marly mettait en consultation un projet de nouveau règlement du personnel communal. Bien qu’ayant demandé à être consulté, le SSP s’était vu refuser ce droit (pourtant garanti par la Loi sur le personnel de l’Etat –LPers, art.123). Malgré cela, le SSP avait convoqué une assemblée du personnel afin d’élaborer une prise de position.

Dégradation des conditions de travail et de salaire

Depuis, une nouvelle version du règlement a été examinée par une Commission du Conseil général. Bien que cette dernière version tienne compte de certaines remarques faites par le SSP lors de la première consultation, les points les plus problématiques n’ont pas du tout été modifiés. Il s’agit notamment de :

  • La prime fidélité, qui n’a pas été réintroduite

  • La gratification d’ancienneté, qui pourra être réduite ou supprimée en fonction de l’évaluation et dont la répartition est prévue selon un pourcentage du salaire, ce qui mènera à une perte financière pour une partie des employés, en particulier pour celles et ceux qui ont les revenus les plus bas.

  • Les augmentations annuelles de salaires, qui seront attribuées au mérite.

Or, le personnel fait déjà les frais, depuis plusieurs années, de mesures qui impactent directement leur revenu (paliers bloqués avant le sommet de l’échelle, modification de la clé de répartition du 2e pilier, suppression de l’allocation ménage) et il leur est, à nouveau, demandé de passer à la caisse !

Enfin, le projet prévoit de faciliter la procédure de licenciement : il n’y aura plus besoin de passer par un
avertissement (indiquant les carences constatées et donnant un délai pour y remédier). Il suffira d’un simple
entretien d’appréciation des prestations. Ceci est inacceptable et constitue une grave détérioration des conditions de travail!

Le personnel doit être entendu

Réuni en assemblée le 22 février, le personnel présent a décidé de lancer une pétition pour demander l’ouverture de négociations avec le Conseil communal.

Après analyse du rapport de la Commission du règlement du personnel du Conseil général, le Conseil communal devra se déterminer sur le texte qui sera soumis au Conseil général, en principe le 30 mai 2018. Ceci laisse donc suffisamment de temps au Conseil communal pour enfin entamer des discussions avec le personnel, qui est quand même le premier concerné par ce règlement !

Cette News au format PDF