HFR - Personnel de nettoyage: épuisées et face à la menace de privatisation, elles manifestent

de: Gaétan Zurkinden

Les employées de nettoyage de l’HFR – Hôpital cantonal (HFR) étaient une trentaine, le matin du 14 septembre, à manifester entre 8h20 et 8h45 devant l’Hôpital cantonal. Epuisées physiquement et psychiquement par les réductions d’effectifs, et face à la menace de la privatisation (cf. HFR, site de Tavel), elles demandent une amélioration immédiate de leurs conditions de travail.

Epuisement professionnel

Elles sont les plus précaires, pourtant on leur dit qu’elles sont trop chères, et qu’il faut diminuer leurs salaires (ou plutôt, leur « coût par mètre carré »). Ou alors privatiser leur service. Depuis plusieurs années, les conditions de travail des employées de nettoyage de l’HFR – Hôpital cantonal se sont détériorées de manière importante. Une entreprise privée, Vebego SA, a été mandatée pour les « accompagner » dans leur travail quotidien, afin de passer d’un coût de 110 francs par mètre carré à un coût de 80 francs par mètre carré.

Le nombre d’employées (exclusivement des femmes) n’a cessé de diminuer : de 4 employées par étage, il y a quelques années, on est passé à une seule au 1er janvier 2020. Conséquence : le personnel est à genoux. Comme nous l’a indiqué une employée de nettoyage : « Les collègues manquent à cause de la surcharge. Elles sont à bout et fatiguées, exploitées physiquement. Certaines te racontent que certains jours elles n’arrivent plus à venir travailler le matin, qu’elles ont vomi la veille tellement elles avaient peur de ce qui les attendrait le lendemain ».

Qualité du nettoyage à la baisse

Selon les témoignages que nous avons recueillis, la qualité du nettoyage a logiquement fortement baissé en raison de la diminution des effectifs, ce qui peut poser des problèmes d’hygiène.

Les témoignages que nous avons recueillis, souvent confirmés par le personnel soignant, font état de l’impossibilité d’effectuer un travail de nettoyage de qualité, pourtant nécessaire dans un hôpital. Toujours les témoignages recueillis : « Quand certaines d’entre nous ont commencé, il y a près de vingt ans, nous pouvions nettoyer les chambres à fond, elles étaient parfaitement propres. Aujourd’hui (…) ce n’est plus possible. La raison est simple : toute seule tu n’arrives pas à tout nettoyer à fond (…) Dans les conditions actuelles, il est impossible de faire un travail de qualité ».

Conseil d’administration interpellé

Le SSP – région Fribourg, sur mandat du personnel de nettoyage, a interpellé le Conseil d’administration à ce sujet. Un courrier lui a été envoyé, avec des preuves concernant la diminution de la qualité du nettoyage. Le personnel souhaite revenir à un effectif de 2 employées par étage, et la fin du mandat donné à Vebego SA.

La galerie photo est disponible ci-dessous.

Cette News au format PDF

Galerie: HFR - actions employés nettoyage (14.09.2020)