Stratégie d'éducation numérique de l'école obligatoire ordinaire et spécialisée

Le SSP-Enseignement a répondu à la consultation sur cette stratégie et a décidé de s'y opposer.

Le SSP-Enseignement tient à préciser qu’il est favorable à un enseignement au numérique et par le numérique (hybridation raisonnable et raisonnée). Cependant, toute stratégie dans ce sens doit se faire en prenant en considération les besoins des élèves et des enseignant·es ainsi qu’en ayant une vision pédagogique claire quant à l’utilisation des ordinateurs et des outils pédagogiques numériques.

Or, le SSP-Enseignement constate que la présente stratégie :

  • Prévoit d’injecter 75 millions sur cinq ans ! Améliorer l’éducation au et par le numérique peut se faire sans donner un ordinateur par élève au CO. Ce montant conséquent pourrait être utilisé pour apporter de vraies améliorations à l’enseignement sur des sujets prioritaires revendiqués de longue date par les enseignant·es comme, par exemple, la baisse des effectifs par classe ou l’amélioration des mesures d’aides aux élèves.
  • N’a fait l’objet d’aucune vision pédagogique préalable. Elle prévoit l’achat d’ordinateurs avant même de penser leur utilité (via des projets qui arriveront après la stratégie). Le fait de déléguer aux établissements scolaires le rôle d’établir un projet pédagogique témoigne d’ailleurs d’une difficulté, voire d’une impossibilité, à anticiper une vision pédagogique générale claire au déploiement de machines.
  • Impliquera une consommation importante d’énergie et de matériaux et engendrera une production énorme de déchets supplémentaires. La stratégie ne propose d’ailleurs rien pour la récupération / réutilisation du matériel et sur la gestion de ces déchets.
  • Ne contient aucune réflexion sur les risques liés à l’usage des écrans chez les enfants et adolescent·es (impact sur la vue, ergonomie, risques d’usage abusif, etc.) ni sur la protection des données.
  • Ne prévoit aucune recherche ni moyens pour celle-ci, afin d’évaluer les effets positifs et négatifs de la mise en place de cette stratégie.

Au vu de ce qui précède, le SSP-Enseignement s’oppose à cette stratégie en l’état et demande que :

  1. Que le Conseil d’Etat retire cette stratégie.
  2. Que le Grand Conseil rediscute de la chose en tenant réellement compte des besoins des enseignant·es et des élèves et sans imposer un ordinateur par élève au CO.
  3. qu’une nouvelle stratégie soit faite, après analyse précise des besoins (notamment en matière de formation des enseignant·es) et une fois qu’un projet pédagogique clair aura été établi. Les aspects pédagogiques, sanitaires et écologiques doivent impérativement être pris en considération.
  4. Que des moyens soient investis dans la recherche pour accompagner et évaluer le processus sur le long terme.

Mobilisation à discuter

Dès la rentrée scolaire, afin de discuter de la mobilisation du corps enseignant, le SSP-Enseignement organisera une assemblée le 29 septembre à 18h ouverte à tou·tes les enseignant·es.

Downloads
13.07.2022 EdNum: réponse à la consultation PDF (570 kB)